L'Espagne aujourd'hui

Aucun pays d'Europe occidentale n'a connu autant de changements ces 40 dernières que l'Espagne. En 1950, moins de 40 % de la population habitait dans des villes de plus de 10 000 habitants. La proportion est actuellement de plus de 65 %. S'appuyant au début sur le tourisme et les revenus envoyés par les émigrés, l'économie du pays a commencé à se développer dans les années 1960, après que le gouvernement franquiste eut renoncé à imposer protectionnisme et autarcie. En 10 ans, la proportion du nombre de propriétaires de voitures passa de 1 % à 10 % de la population. A partir de 1975, l'instauration de la démocratie, sous forme d'une monarchie constitutionnelle, a permis au pays de rejoindre le concert des Etats modernes. Pour beaucoup d'observateurs, son entrée dans le Marché commun en 1986 paraissait prématurée. 10 ans plus tard, le succès est indéniable, même si le taux de chômage (plus de 20 %) assombrit le tableau. en 1996, l'ONU a publié un rapport classique 174 nations selon un "indicateur de développement humain" qui évalue la qualité de vie de leurs ressortissants selon des critères tels qu'espérance de vie, accès à l'éducation, etc. Il plaçait l'Espagne au 10e rang (la France au 7e) alors qu'elle n'arrive qu'au 31e rang (la france au 14e) selon le seul critère du revenu par habitant. Cette utilisation efficace des fruits de la croissance peut être en partie attribuée aux gouvernements socialistes de Felipe González, 1er ministre de 1982 à 1996.

Ceux-ci n'ont toutefois pas réussi à mettre un terme aux attentats de l'organisation indépendantiste basque ETA, et ce, malgré l'autonomie de gestion accordée en 1979 et 1983 aux 17 comunidades autónomas (communautés autonomes) espagnoles dont les gouvernements régionaux, élus au suffrage universel, possèdent un large pouvoir. 3 d'entre elles, la Catalogne, le Pays basque et la Galice, possèdent leur propre langue placée sur un plan d'égalité avec la langue nationale, le castillan.

En 1992, pour le 500e anniversaire du voyage de Christophe Colomb, l'Espagne, en organisant les Jeux olympiques de Barcelone et l'Exposition universelle de Séville, a prouvé qu'elle avait retrouvé une place de 1er plan. La mise en valeur de ses richesses culturelles contribue à inciter de nombreux visiteurs à ne plus venir seulement y profiter du soleil et de la mer.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×