Aragon

Le plus haut sommet des Pyrénées se trouve en Aragon, mais la région s'étend en majorité dans la vallée de l'Èbre au bord duquel s'est développée sa capitale: Saragosse. Sans débouché sur la mer, aride car les reliefs qui l'entourent arrêtent les influences océaniques et méditerranéennes, l'Aragon reste peu visité, mais recèles de superbes édifices mudéjars et de nombreux villages médiévaux préservés.

Du XIIe au XVe siècle, l'Aragon, uni à la Catalogne, fut un royaume puissant dont l'autorité s'étendit jusqu'en Sicile. En épousant Isabelle de Castille en 1469, Ferdinand le Catholique ouvrit la voie à l'unification de l'Espagne.

Après la Reconquête, et jusqu'à leur expulsion en 1609, les architectes et artisans d'origine maure continuèrent à travailler en Aragon dans le style mudéjar mariant esthétique chrétienne et musulmane. Leur influence apparaît dans les parements de brique et les décorations en céramique d'églises de toute la région, mais c'est à Teruel et dans la capitale, Saragosse, la 5e ville d'Espagne, que s'admirent les plus beaux des édifices qu'ils élevèrent.

Dans la province de Huesca, le parc national d'Ordesa protège certains des paysages les plus sauvages des Pyrénées. Au pied des montagnes, là où passait la route aragonaise du chemin du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, se découvrent des sites exceptionnels, tel celui où fut fondé au XIe siècle le monastère de San Juan de la Peña.

Sa situation continentale vaut à l'Aragon un climat très contrasté où des hivers glacés succèdetn à des étés torrides. Les raisins mûris par la chaleur estivale donnent des vins d'un titre souvent élevé qui accompagnent une cuisine restée proche de ses racines rurales.

http://spain.e-monsite.com/blog-cat-1-25069.html

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×