Les fêtes en Espagne

Fêtes

Sant Antoni Abat (17 jan.), Majorque. La bénédiction d'animaux et des défilés rythment cette fête célèbrée dans toute l'île de Majorque et à Sant Antoni, à Ibiza.

Sant Joan (24 juin), Ciutadella (Minorque). Pour la Saint-Jean, dans les rues et sur les places de Ciutadella, d'élégants cavaliers exécutent avec leurs montures avec leurs montures des figures héritées du Moyen Âge. Lors d'une cavalcade sur la plaça des Born, ils font se cabrer leurs chevaux sous lesquels les spectateurs viennent se presser. La plus noble conquête de l'homme joue aussi un rôle majeur dans la fête annuelle de Sant Llúis qui se déroule à la fin du mois d'août.

Sant Joan Pelós (24 juin), Felanitx (Majorque). Au cours des célébrations religieuses, un homme se vêt de peau de mouton pour représenter saint Jean-Baptiste.

Romeria de Sant Marçal (30 juin), Sa Cabeneta (Majorque). Pendant la fête vendus des siurells, sifflets traditionnels.

Notre-Dame-de-la-Mer (16 juil.), Formentera. Une forttille de bateaux de pêche rend hommage à la patronne des pêcheurs, la Virgen del Carmen, lors de la principale fête de l'île.

CARNAVAL

Après avoir été interdit par le régime franquiste qui craignait qu'il prenne un tour politique, le carnaval offre de nouveau l'occasion d'échapper à ses soucis alors que s'achève l'hiver. Selon la date de Pâques, il se tient en février ou début mars et finit généralement le mercredi des Cendres, parfois par l'Entierro de la Sardina (Enterrement de la sardine) symbolisant la mort de l'hiver.

Les plus carnavals d'Espagne ont lieu à Santa Cruz de Tenerife et à Cadix.

Lire la suite

NOËL ET JOUR DE L'AN

La période de Noël permet d'admirer de nombreuses crèches, ou belenes, et même des "crèches vivantes" mettant en scène des acteurs en costumes. Pour la Nochebuena (nuit de Noël), les familles se rassemblent autour d'un repas avant d'aller assister à la messe de minuit qui porte le nom de misa del gallo (messe du coq).

Le 28 décembre, le jour des Saints-Innocents est aussi celui des farces. Parfois, dans les rues, des personnages burlesques tournent le maire en ridicule ou se moquent des passants.

Pour le réveillon du jour de l'an (Noche Vieja), une grande fête se tient à la Puerta del Sol de Madrid. Les jeunes mangent 12 raisins, chacun à chaque coups de minuit pour porter bonheur à la nouvelle année.

Les petits Espagnols ne reçoivent leurs cadeaux de Noël qu'à l'Épiphanie, le 6 janvier.

HIVER

Troupeaux et animaux domestiques reçoivent la bénédiction le 17 janvier, jour de la Saint-Antoine, leur protecteur. À la Sainte-Agathe (5 février), patronne des femmes mariées, maintes célébrations donnent pour une fois le 1er rôle aux femmes. À Zamarramala (Ségovie), par exemple, 2 d'entre elles jouissent des privilèges et des pouvoirs du maire pendant une journée.

Lire la suite

AUTOMNE

Il y a peu de fêtes en automne hormis celles qui accompagnent les vendanges dans la plupart des régions vinicoles. L'abattage du cochon, qui se pratique à cette époque, est aussi devenu prétexte à des réjouissances publiques dans certains villages, notamment en Estrémadure.

Fleurir les tombes pour la fête des Morts reste une coutume très suivie.

ÉTÉ

La 1re grande célébration de l'été se déroule à la Pentecôte, 7 semaines après Pâques. Elle est particulièrement spectaculaire à El Rocío.

Le jour de la Fête-Dieu (fin mai ou début juin), des processions (les principales ont lieu à Valence, Tolède et Grenade) traversent de nombreuses villes en portant une hostie consacrée dans un ostensoir en argent.

Souvenir des rituels païens organisés pour fêter le solstice d'été, des feux de joie s'allument partout en Espagne la veille de la Saint-Jean (24 juin).

En juillet, pour la feria de Los Sanfermines, Pampelune vit pendant 10 jours au rythme des encerrios, lâchers de taureaux, le matin, qui permettent aux audacieux de prouver leur bravoure. La Vierge de Carmen est vénérée comme la patronne des pêcheurs dans beaucoup de ports le 16 juillet.

Le 15 août, la grande fête catholique de l'Assomption donne lieu à de nombreuses réjouissances et à des représentations de mystères.

 

Lire la suite

PÂQUES

Pâques est la fête religieuse quidonne lieu aux cérémonies les plus solennelles dans presque toutes les localités d'Espagne. À Elche, le dimanche des Rameaux, les palmes coupées dans la plus vaste palmeraie d'Europe servent à tresser des sculptures délicates, tandi qu'à Séville, à Málaga, à Murcie et à Valladolid les processions de la Semana Santa, menées par des confréries portant les pasos, statues représentant la Vierge, le Christ ou des scènes de la Passion, s'accompagnent de cortèges de pénitents en cagoule ou de gens costumés en personnages bibliques. Dans certaines villes sont interprétés des mystères de la Passion, dans d'autres les pénitents portent de lourdes croix. Il arrive encore que certains défilent en se flagellant.

Lire la suite

PRINTEMPS

La fin de l’hiver et le début du printemps se célèbrent à Valence par des feux, las fallas, où sont brûlés de grands mannequins de papier mâché, rituel symbolisant la destruction qu’impose toute résurrection.

D’innombrables fêtes commémorent les victoires de la Reconquête, mais les reconstitutions de batailles entre Maures et chrétiens organisées à Alcoy en avril sont les plus spectaculaires. À Séville, une grande foire conclut la semaine sainte.

Pour Los Mayos, le 30 avril et les jours suivants, on dresse dans certaines régions des croix décorées de fleurs.

 

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site