Ibiza

Formentera

Un trajet d'une heure en bateau vous conduira du port d'Ibiza jusqu'à cette île peuplée aux eaux limpides et au rythme de vie paisible.

Depuis le débarcadère de Sa Savina, des bus desservent plusieurs destinations, mais louer une voiture, un vélomoteur ou une bicyclette (plusieurs boutiques en proposent) se révélera beaucoup pluis pratique.

Située à 3 km de Sa Savina, la principale localité de Formentera, Sant Francesc (San Francisco Javier), possède une jolie église (1729) sur la place principale et un musée consacré aux traditions locales. Au sud, une petite route cahoteuse rejoint la pointe du cap de Barbaria où se dressent une tour défensive du XVIIIe siècle et un phare.

Le petit plateau de La Mola forme la partie orientale de l'île. Depuis le port de pêche d'Es Caló, une route sinueuse dépasse le Restaurante Es Mirador, d'où s'admire une vue panoramique, pour atteindre le hameau de Nostra Senyora del Pilar. À environ 3 km à l'ouest, le phare de la Mola bâti au point culminant de Formentera (192m) domine une falaise. Non loin a été érigé un monument à Jules Verne (1828-1905) dont un roman, Hector Servadac, utilise l'île comme décor.

La plupart des nombreux panneaux routiers promettant à Formentera des sites d'intérêt culturel ne conduisent qu'à des déceptions. La sépulture mégalithique de Ca Na Costa (1800-1600 av. JC), cercle de pierres levées unique dans son genre aux Baléares, mérite cependant un détour.

Ce ne sont toutefois pas l'histoire ou la culture qui donnent son attrait à Formentera, mais ses paysages à la beauté subtile et dénudée et certains des derniers espaces côtiers préservés de la Méditerranée. Les plages les plus agréables sont sans doute celles de Migjorn, Tramuntana et Cala Saona, au sud-ouest de Sant Francesc, mais celles d'Illetes et de Llevant, de part et d'autre d'une longue bande sablonneuse, au nord de l'ôle, sont également superbes. Depuis l'endroit où elles se rejoignent, le Pas d'es Trocadors, vous pouvez rejoindre en marchant dans l'eau (par mer calme) l'île d'Espalmador, aux plages magnifiques, située entre Formentera et Ibiza.

Lire la suite

Santa Eulària

Malgré sa vocation touristique, la ville de Santa Eulàaria d'es Riu (Santa Eulalia del Río), à l'embouchure de l'unique fleuve de l'île, a conservé plus de personnalité que maintes stations balnéaires espagnoles.
Le quartier ancien se serre autour d'une église fortifiée du XVIe siècle au sommet d'une petite colline, le Puig de Missa, où la population pouvait se défendre des attaques des pirates.
Aménagée avec goût, une ancienne ferme attenante à l'église abrite le Museu Ethnológic dont l'exposition, étiquetée en catalan, comprend des costumes traditionnels, des instruments agricoles, des jouets, un pressoir à huile et de vieilles photographies qui montrent l'étendue des changements irréversibles qu'a connus Ibiza ces 50 dernières années.

Lire la suite

Les nuits les plus folles d'Ibiza

La vie nocturne en été d'Ibiza mérite amplement sa réputation. Elle possède 2 pôles principaux: la calle de la Virgen, dans le quartier du vieux port, où abondent bars, boutiques de mode et restaurants, et de gigantesques discothèques situées à la périphérie comme le Ku Privilege, le Pachá, l'Amnesia et Es Paradis. C'est quand celles-ci ferment leurs portes, vers 7 h du matin, que la boîte de nuit la plus folle, le Space, ouvre les siennes. Les célébrités qui ont établi la renommée d'Ibiza se sont faites plus discrètes ces derniers temps, mais quelques visages bien connus s'aperçoivent souvent le soir au restaurant La Dos Dunas, et, pendant la journée, sur la plage de Ses Salines.

Lire la suite

Els Amunts

Els amunts est le nom local des "monts" qui s'élèvent dans le nord de l'île d'Ibiza entre Sant Antoni, sur la côte occidentale, et Sant Vicenç au nord-est. Bien que peu élevés - le point culminant, Es Fornás, n'a que 450 m d'altitude -, ils créent suffisamment d'obstacles à la circulation pour être restés préservés. Entre des collines verdoyantes, des vallées fertiles au sol rouge planté d'oliviers, d'amandiers, de figuiers et, par endroits, de vignes composent de splendides paysages. Quelques petites stations balnéaires comme Port de Sant Miquel, Portinatx et Sant Vicenç jalonnent le littoral, mais, à l'intérieur des terres, des villages tels que Sant Joan et Santa Agnès évoquent le passé rural de l'île.

De belles églises blanches constituent les édifices les plus intéressants de la région. Devant celle de Sant Miquel ont lieu chaque semaine en été des danses folkloriques. À la sortie de Sant Llorenç, le paisible hameau fortifié de Balàfia, aux maisons à toits en terrasse, renferme une tour de guet qui servait de forteresse lors des incursions turques.

Lire la suite

Ibiza

Dalt Vila, la ville haute de la cité d'Ibiza, capitale de l'île, a gardé son aspect médiéval au sein de ses remparts du XVIe siècle. Hors des murs, l'Església de Santo Domingo élève vers le ciel ses 3 coupoles aux tuiles rouges. Sous des voûtes en berceau, l'intérieur baroque recèle des murs ornés de fresques.

Édifié en 1585, le Portal de ses Taules, qui s'ouvre au nord dans l'enceinte fortifiée, porte les armoiries de Philippe II. Juste derrière, le Museu d'Art Contemporani présente des oeuvres d'artistes tels que Manoli Millares, Erwin Bechtold et Antoni Tàpies. Au sommet de la colline, la cathédrale entreprise dans le style gothique catalan au XIIIe siècle connut un important remaniement au XVIIe. Le Museo de la Sacristia exposa quelques beaux exemples d'art sacré.

Les Carthaginois fondèrent une colonie à Ibiza au VIIe siècle av. JC et ils considéraient comme un honneur de reposer dans son sol jugé sacré. On estime à plus de 4000 le nombre de tombe de la nécropole de Puig d'es Molins.

Au pied de Dalt Vila, sur un promontoire rocheux, les maisons blanches de l'ancien quartier de pêcheur de Sa Penya dessinent un dédale devenu le centre de la vie nocturne de la ville.

Le village de Jesús, à 3 km au nord d'Ibiza, mérite une visite pour sa jolie église du XVIe siècle que décore un superbe retable par Rodrigo de Osona le Jeune.

Lire la suite

Sant Josep

Centre administratif de la partie sud-ouest d'Ibiza, la petite ville de Sant Josep s'étend au pied du point culminant de l'île, Sa Talaiassa (475 m), d'où la vue porte par temps clair jusqu'à la côte de la péninsule Ibérique. Pour découvrir de plus près l'îlot de Es Vedrá, énorme rocher pyramidal jaillissant de la mer, prenez la route côtière jusqu'à Cala d'Hort, crique abritant une plage paisible et de bons restaurants.

Aux environs

Avant le tourisme, la production de sel était la principale industrie d'Ibiza grâce aux marais salants de Ses Salines qui, bien que toujours en activité, offrent un refuge à de nombreux oiseaux tels que les flamants. Depuis le port de Sa Canal, le est exporté vers les pays scandinaves et les îles Féroé où il sert à la conservation du poisson. À 3 km à l'est, une plage de sable blanc s'étend à Es Cavallet.

Lire la suite

Sant Antoni

2e ville d'Ibiza par la taille, par la taille, Sant Antoni de Portmany portait à l'époque romaine le nom de Portus Magnus à cause de son vaste port naturel. Cet ancien village de pêcheurs au creux d'une large baie est devenu au cours des dernières décennies un port de plaisance et une station balnéaire où les hauts immeubles modernes bordant le front de mer écrasent de leur masse l'église paroissiale, édifice fortifié du XIVe siècle reconstruit au XVIe siècle.
Au nord de Sant Antoni, sur la route de Cala Salada, se trouve la chapelle Santa Agnès (à ne pas confondre avec le village du même nom), insolite sanctuaire du début du christianisme qui contenait, lors de sa découverte en 1907, des armes maures et des fragments de poteries.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site