Grenade

Museo Arqueológico

Installé dans la Casa de Castril, palais Renaissance au portail plateresque, ce musée présente des antiquités ibères, phéniciennes et romaines de la région.

Lire la suite

Monasterio de la Cartuja

Un prestigieux général, El Gran Capitán, fonda cette chartreuse hors de Grenade commencée en 1516. La coupole est d'Antonio Palomino, la décoration extravagante de la sacristie de Luis de Arévalo et Luis Cabeallo.

Lire la suite

El Buñelo

Ces bains maures à voûtes en brique datent du XIe siècle. Des chapiteaux d'origines romaine, wisigothique et arabe coiffent les colonnes.

Lire la suite

Casa de los Tiros

Ce palais-forteresse de style mudéjar bâti au XVIe siècle appartenait à l'origine à la famille qui avait reçu le Generalife après la chute de Grenade. Parmi ses possessions figurait une ancienne épée à Boabdil, représentée sur la façade qu'ornent les effigies de Mercure, d'Hector, d'Hercule, de Thésée et de Jason. Le bâtiment doit son nom aux mousquets de ses créneaux (tiros signie coups de feu).

Lire la suite

Palacio de la Madraza

Ancienne école coranique, cet édifice qui fut un temps l'hôtel de ville recèle derrière une façade du XVIIIe siècle un oratoire du XIVe siècle au mihrab élégamment décoré.

Lire la suite

Capilla Real

Entreprise en 1506 par Enrique de Egas pour les Rois Catholiques et achevée en 1521, la chapelle royale abrite, derrière une grille plateresque de Maître Bartolomé de Jaén, les gisants en marbre de Ferndinand et d'Isabelle et de Jeanne la Folle, leur fille, et de son époux Philippe le Beau. Leurs cercueils se trouvent dans la crypte. La sacristie renferme de superbes oeuvres d'art, notamment des peintures de Botticelli et de Van der Weyden, ainsi que la couronne d'Isabelle et l'épée de Ferdinand.

Lire la suite

Corral del Carbón

Caravansérail animé à l'époque maure, cette copur entourée de portiques accueillit après la Reconquête des représentations théâtrales, puis une Bourse au charbon. Elle abrite aujourd'hui des boutiques d'artisanat et un bureau de l'office du tourisme.

Lire la suite

Cathédrale

Chargé à partir de 1528 de la construction de cette église commencée dans le style gothique en 1523 par Enrique de Egas, un maître de la Renaissance, Diego de Siloé, lui donna notamment sa magnifique Capilla Mayor circulaire. Sous sa coupole, des vitraux exécutés au XVIe siècle par Juan del Campo illustrent la Passion. C'est un artiste baroque natif de Grenade, Alonso Cano, qui dessina la façade ouest. La cathédrale abrite son tombeau et maintes de ses oeuvres.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site