Flamenco

Le rythme du flamenco

La guitare marque le rythme si caractéristique du flamenco, mais les claquements de talon de la bailaora et le battement des mains ont une égale importance. Les solos de castagnettes de Lucera Terno (née en 1939) l'ont rendue célèbre, mais ces instruments n'interviennent normalement que dans une danse appelée le fandaguillo. Les gracieux mouvements de mains de la danseuse l'aident à exprimer ses sentiments - souffrance, tristesse ou joie. Comme pour les déplacements et postures du reste du corps, il n'existe pas de chorégraphie et les styles varient d'une artiste à l'autre.

Lire la suite

La guitare espagnole

La guitare, qui accompagne traditionnellement le chanteur, joue un rôle déterminant dans le flamenco. Issue de la guitare classique moderne, instrument qui s'est développé en Espagne au XIXe siècle, la guitare flamenco, plus légère et plus plate, possède une table de protection renforcée qui permet au musicien de battre des rythmes. Aujourd'hui, le guitariste flamenco joue souvent seul. L'un des plus grands, Paco de Lucía, forma un tandem novateur avec le chanteur Camarón de la Isla avant d'entamer une carrière de soliste. Son style inventif, ouvert au jazz et à des éléments rock ou latino-américains, a eu une grande influence sur des artistes tels que le groupe Ketama au flamenco mâtiné de blues.

Lire la suite

Les origines du flamenco

restent mal connues, mais ce sont les gitans, présents en Andalousie depuis le haut Moyen Âge, qui lui donnèrent sa forme actuelle au XVIIIe siècle, mariant leur propre culture issue de l'Inde à des traditions musicales et folkloriques de souches arabes, juives et chrétiennes.

La tablao de Flamenco

Il est devenu rare d'assister à des danses spontanées dans un tablao, mais si l'inspiration porte les interprètes, ils donnent un spectacle d'une grande intensité d'émotion, surtout si le duende ("magie") s'installe entre eux et le public.

Le Bailaor

 

joue un rôle moins important que la bailaora, mais maints danseurs de flamenco ont néanmoins connu la gloire, tel Antonio Canales qui créa un nouveau rythme que ses mouvements de pieds originaux.

La Chanca

 

est une bailaora (danseuse) réputée pour ses mouvements puissants et fougueux. Une autre danseuse, Cristina Hoyos, au style très personnel, dirige sa propre compagnie qui connut un succès mondial dans les années 1980.

Le chant

 

souvent interprété en solo, joue un rôle essentiel dans le flamenco. Camarón de la Isla (1952-1992), un gitan né près de Cadix, compte parmi les cantaores modernes les plus célèbres. À partir du cante jondo (littéralement: "chant profond"), il a développé un style personnel influencé par le rock et le jazz et a inspiré de nombreux artistes.

Les sevillanas

danses folkloriques toujours appréciées des Andalous, ont fortement influencé le flamenco.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×