Eixample

Hospital de la Santa Creu i de Sant Pau

Lluis Domènech i Montaner commença en 1902 la construction d'un nouvel hôpital en accord avec les conceptions thérapeutiques du début du XXe siècle. Il disposa ainsi dans un vaste parc 26 pavillons indépendants qu'il relia par des passages souterrains. Marqués d'influences mudéjares, les bâtiments possèdent une riche décoration, notamment celui de la réception orné de sculptures par Paul Gargallo et de panneaux muraux en mosaïque. Domènech i Montaner mourut avant l'achèvement de ce vaste projet et ce fut son fils, Pere, qui termina les travaux en 1930.

Lire la suite

Casa Terrades

Cet immeuble d'appartements hexagonal occupant tout un pâté de maisons, l'édifice le plus important dessiné par Puig i Cadafalch, doit son surnom de Casa de les Punxes (Maison des Pointes) aux flèches en forme de chapeau de sorcière qui coiffent ses 6 tourelles d'angle. Bâti de 1903 à 1905 à partir de 3 maisons occupant déjà le site, il s'inspire des châteaux médiévaux et utilise des éléments architecturaux du gothique de l'Europe du Nord, notamment tours et pignons. Le décor floral, sculpté dans la pierre de taille mise en valeur par la brique utilisée comme principal matériau de construction, reste néanmoins typique du Modernisme.

Lire la suite

Casa Milà

Souvent appelée la Pedrera (carrières de pierres) à cause du matériau utilisé pour sa façade et des formes des ouvertures qui s'y découpent, la Casa Milà (1906-1910) est le plus important des édifices civils cosntruits par Antoni Gaudí à Barcelone et sa dernière oeuvre avant qu'il ne se consacre entièrement à la Sagrada Família.

Ressemblant à une immense sculpture avec ses superbes balcons en fer forgé par Josep Maria Jujol, cet immeuble d'habitation haut de 8 étages ne possède aucun mur rectiligne et suscita de nombreuses controverses. Il s'organise autour de 2 cours intérieures et son sous-sol recèle le 1er parc de stationnement souterrain jamais aménagé dans la capitale catalane.

Des visites guidées (s'inscrire au bureau du rez-de-chaussée) permettent de découvrir les terrasses du toit et leurs étonnantes cheminées. Gaudí cherchait, pense-t-on, à créer un décor évoquant des nuages. Les cheminées ont toutefois été surnommées les espantabruixes (épouvantails à sorcières).

Lire la suite

Antoni Gaudí (1852-1926)

Né à Reus (Tarragone) dans une famille d'artisans, Gaudí est le plus célèbre, et le plus original, des représentants du Modernisme. Après un apprentissage de forgeron, il fit ses études d'architecte à Barcelone, ville où il réalisa la quasi-totalité de son oeuvre, de la Casa Vicens (1888) du n°24 de la carrer de les Carolines, son 1er édifice important, jusqu'à la Sagrada Familía, église à laquelle il consacra sa vie à partir de 1914. Mêlant intimement architecture et décoration, ses créations visent à fonder un art "naturaliste" dont l'apparente fantaisie repose sur des structures très étudiées dérivant du gothique.

Lire la suite

Illa de la Discòrdia

Ce pâté de maisons doit son surnom d'"Îlot de la Discorde" aux contrastes offerts par les immeubles modernistes qui l'ont rendu célèbre. Les 3 plus marquants bordent le passeig de Gràcia. Remaniements d'édifices antérieurs, ils ont gardé le nom de leur propriétaire d'origine.

1re résidence réalisée par Lluis Domènech i Montaner, la Casa Lleó Morera (1902-1906), au n°35, a souffert de la création de boutiques au rez-de-chaussée, mais a conservé la somptueuse décoration de son vestibule et de l'escalier. Le 1er étage est désormais ouvert au public. 2 maisons la séparent de la Casa Amatler; celle du n°39 abrite un institut de beauté et un musée du parfum.

Dessinée par Puig i Cadafalch en 1898, la Casa Amatler présente une façade harmonieuse s'inspirant à la fois du gothique catalan et de celui de l'Europe du Nord. Derrière le portail en fer forgé s'élève un bel escaler en pierres éclairé par une verrière. L'Institut Amatler d'Art Hispànic occupe le 1er étage et possède une superbe bibliothèque lambrissée.

Jusqu'à côté, au n°43, Antoni Gaudí a donné vers 1905 à la Casa Batlló une façade curviligne où mosaïques polychromes, balcons en fer forgé et ouvertures évoquant des bouches créent une composition remarquable. Le toit et une cheminée pourraient représenter un dragon et saint Georges. Franchissez la porte pour découvrir l'entrée carrelée de bleu.

Lire la suite

Fundació Antoni Tàpies

Domènech i Montaner construisit en 1880 pour la maison d'édition de son frère le 1er édifice privé de Barcelone à structure métallique. Il abrite aujourd'hui le musée consacré à Antoni Tàpies (né en 1923), l'un des grands artistes espagnols du XXe siècle, bien que son oeuvre, souvent très intellectuelle, puisse paraître d'un abord difficile.

Le dépouillement du décor intérieur met en valeur la richesse de couleurs et de matières de ses tableaux abstraits où la peinture se mêle à des matériaux très variés.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×